COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité

Géologie
Ouvrages de pierres
Publications
Nos coordonnées

ACCUEIL

    Le site des Côtes de Clermont se présente comme une montagne complexe comprenant plusieurs sommets, les principaux étant le puy de Var, la colline de Chanturgue et, en premier lieu, le plateau des Côtes qui s'étend sur 160 hectares et culmine à 624 m.


La montagne des côtes de Clermont vue du nord (cliché ASCOT - 2012)
  

     Ce site est une grande zone naturelle (800 à 900 ha) qui a été délaissée sur l'essentiel de sa surface au cours du XX siècle. Il est entièrement  inclus dans l'agglomération clermontoise (communes de Durtol, Nohanent, Blanzat, Cébazat et Clermont-Fd). Malgré la proximité urbaine il a gardé une grande diversité d'habitats botaniques, il a depuis toujours été remarqué pour sa végétation sub-méditerranéenne des côteaux de l'ouest limagnais.

    Le sommet du plateau est bien représentatif de nombreuses collines de Limagne par son origine volcanique qui en fait un site géologique original.

    L'aspect archéologique a fait l'objet de diverses fouilles, qui ont montré une présence humaine continue depuis l'époque néolithique jusqu'aux époques gauloise, gallo-romaine et au moyen âge.

    Par ailleurs de nombreuses constructions en pierres sèches parsèment tout le secteur, elles sont d'origines diverses et s'expliquent par la forte présence humaine au cours des siècles passés.

 

Vue aérienne des côtes de Clermont (cliché IGN-Géoportail)