COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité
Ouvrages de pierres
Géologie
Publications
Nos coordonnées



Un site archéologique majeur


    Des différents sommets des Côtes de Clermont (Puys de Chanturgue et de Var, collines de Cébazat) le plateau des Côtes a été le plus prospecté et le plus fouillé (moins de 1700 m2 cependant).
 
     Les recherches archéologiques – fouilles, sondages et prospections effectuées par Paul Eychart entre 1952 et 1984 ; fouilles préventives récentes – ont montré une occupation du site, aussi bien sur ses différents sommets que sur ses versants et à sa base, à partir du Ve millénaire avant J.-C. (Néolithique ancien). Les Côtes de Clermont ont ainsi été occupées à toutes les grandes périodes préhistoriques, protohistoriques, antiques et médiévales :
Néolithique (5000-2000 av. J.-C.) ;
âge du Bronze (2000-800 av. J.-C.) ;
-  Ier âge du Fer ou Hallstatt (800-450 av. J.-C.) ;
-  IIe âge du Fer ou La Tène (450-30 av. J.-C.) ;
-  période gallo-romaine (30 av. J.-C. / + 500) ;
-  haut Moyen-âge (500-1000) ;
-  bas Moyen-âge (1000-1500).

    Les Côtes de Clermont, fréquentées et exploitées jusqu'à nos jours (vignes, vergers, cultures), ont commencé à être délaissées au cours du XIXe siècle (révolution industrielle).



La montagne des côtes de Clermont vue du sud (cliché ASCOT - 2012)

    Une grande variété de sites et d'entités archéologiques existent, tant en ce qui concerne leur nature – funéraire, cultuel, artisanal, agricole, habitat, défensif – que pour les périodes représentées. Les diverses interventions archéologiques ont pourtant été réalisées sur des surfaces généralement peu étendues : quelques dizaines de mètres carrés, voire seulement quelques mètres carrés, à l'exception toutefois des fouilles récentes au lieu-dit Trémonteix.

    Les connaissances fragmentaires actuelles ne permettent cependant pas de montrer une occupation continue du site au cours de toutes ces périodes dont certaines paraissent mieux représentées. Il n'est du reste pas possible de faire actuellement de synthèse pour un site aussi étendu mais qui n'a fait l'objet, comparativement à des sites comme Gergovie, Gondole ou Corent, que d'assez peu de recherches. Aussi évoquerons-nous dans les écrans suivants les découvertes les plus emblématiques, sans garantir qu'elles soient réellement représentatives de chaque époque évoquée, surtout pour les époques préhistoriques et protohistoriques, nos informations pour la période gallo-romaine étant plus conséquentes (pour une information plus complète sur les différents sites et certaines thématiques, se reporter à la partie publications).


Sites et entités archéologiques du secteur des côtes de Clermont (base Patriarche du ministère de la culture / fonds carte IGN)

Les textes du site concernant l'archéologie ont été rédigés par Philippe Gras