COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité

Géologie
Ouvrages de pierres
Publications
Nos coordonnées

   


Epoque Médiévale


Des dizaines de sépultures aux époques mérovingiennes et carolingiennes (haut Moyen-âge)

    70 sépultures par inhumation, dont la datation se situe entre la fin du Bas-Empire et l'époque carolingienne (Ve-IXe siècle), furent dégagées par Kristell Chuniaud et son équipe (INRAP) en 2010 et 2011 lors des fouilles préventives de Trémonteix. La majorité daterait des VIIe et VIIIe siècles (époque mérovingienne et début de l'époque carolingienne)




Sépultures à inhumation du haut Moyen-âge (cliché K. Chuniaud/INRAP - 2010)


Une ferme au XIIIe siècle sur le plateau des Côtes ?

    D'après les recherches toponymiques effectuées dans les archives médiévales par Jean-Pierre Chambon et Emmanuel Grélois, un secteur proche du fanum aurait abrité au XIIIe siècle une ferme dénommée « Le mas de Chazelas ». Celui-ci était situé à proximité d'un lac, le « Gourg Sainct Cassy », marquant la limite de plusieurs paroisses. Ce lac a été identifié par les auteurs au marécage situé au nord du fanum, dont l'étendue s'est nettement rétrécie à cause de l'exploitation de la carrière (arrêtée en 2004). Toutefois, aucun vestige archéologique ne permet à l'heure actuelle d'étayer cette hypothèse.


Un hameau à vocation agricole dans le vallon de Trémonteix

    Lors de fouilles préventives réalisées en 2010 et 2011, Kristell Chuniaud (INRAP) découvrit un important site médiéval à proximité de la villa gallo-romaine. Onze bâtiments, de dimensions modestes, furent mis au jour. Ceux-ci étaient habités comme l'atteste la présence de foyers. L'activité des habitants de ce hameau était l'exploitation du terroir comme l'atteste les 200 fosses-silos mises au jour. D'après les analyses carpologiques, on y cultivait la vigne, les lentilles, les pois, les céréales (orge, millet, blé amidonnier) et les arbres fruitiers.



Habitation du hameau médiéval construite en pierres sèches - présence d'un foyer sommaire  (cliché K. Chuniaud/INRAP - 2010)
Fosse-silo médiévale
(cliché K. Chuniaud/INRAP - 2010)


    Deux phases d'occupation peuvent être avancées : l'époque carolingienne (IXe-Xe siècles) et le XIIe siècle.

    Cette découverte archéologique pourrait d'ailleurs être recoupée par un document médiéval étudié par Emmanuel Grélois, occurrence rare pour des époques aussi reculées. Il s'agit de la mention d'une villa carolingienne dans un texte du Xe siècle au lieu-dit le Bouys qui est actuellement situé un peu plus bas dans le vallon.

    A ce sujet, la découverte exceptionnelle d'un trésor monétaire de trente deniers d'argent carolingiens – frappes royales au nom de Charles le chauve et féodales au nom de Guillaume de Brioude – offre des perspectives historiques passionnantes.


Trente deniers d'argent trouvés dans une maison médiévale (cliché M. Brizard/INRAP - 2012)