COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité

Géologie
Ouvrages de pierres
Publications
Nos coordonnées

      L'âge du  Fer

Un habitat sur le sommet du plateau des Côtes


Bassin clermontois
Artisanat
Lieu refuge
Habitat sommital
Habitat vallon
Monnaies

 

    Sur le sommet du plateau des Côtes, Paul Eychart découvrit du mobilier laténien dans la majeure partie de ses fouilles et sondages. Par exemple, dans une fosse située sous le sanctuaire gallo-romain, il mit au jour de nombreux tessons de céramiques – appartenant à des coupes, assiettes, jattes, urnes –, deux fibules de Naulheim (l'une en bronze et l'autre en fer), deux monnaies arvernes au renard provenant des déblais de celui-ci ainsi que deux autres monnaies – « au cheval et aux trois annelets » de la cité des bituriges (Berry actuel) – à proximité immédiate. L'occupation de cette zone peut par conséquent être datée du début du Ier siècle av. J.-C.


Mobilier laténien (début Ier siècle Av. J.-C.) zone haute du plateau des côtes (Eychart - 1969, p. 272-273)
Fibule de Nauheim en fer
 (Musée Bargoin, cliché J.-L. Amblard/ASCOT - 2006)


Vue aérienne des Côtes de Clermont (Geoportail - IGN)