COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité

Géologie
Ouvrages de pierres
Publications
Nos coordonnées

   L'âge du Fer

Un refuge pour les populations de la Limagne

Bassin clermontois
Artisanat
Refuge
Habitat sommital
Habitat vallon
Monnaies



 

    Le plateau des Côtes de Clermont et le bas de ses versants furent nettement occupés lors de la période laténienne, notamment au Ve siècle av. J.-C. (période transitoire avec le Ier âge du Fer) et aux III-IIe siècles où il s'agissait du seul site de hauteur occupé dans le bassin clermontois ; l'oppidum de Corent ne commençant effectivement à être peuplé que dans la deuxième moitié du IIe siècle av. J.-C. Les très nombreuses populations arvernes vivant aux III-IIe dans la plaine de la grande Limagne, aussi bien celles des exploitations agricoles tel le domaine « aristocratique » du Pâtural (à 3 km à « vol d'oiseau ») que celles s'adonnant à l'artisanat et au commerce sur le site d' « Aulnat-Gandaillat-La Grande Borne », avaient comme refuge naturel le plateau des Côtes, abondamment pourvu en eau (sources, ruisseaux, lac).


Sites du bassin clermontois à la tène moyenne et finale (IIIe-Ie siècle av. J.-C.) (source carte p. 298 dans " La capitale des Arvernes, une histoire en boucle" par H. Dartevelle, C. Mennessier-Jouannet et N. Albaret, dans 35e supplément à la RACF, 2009, AFEAF 32 "Les gaulois sont dans la ville" )