COTES DE CLERMONT
   Site de l' ASCOT : Association pour la Sauvegarde des Côtes de Clermont-Chanturgue
Accueil
Actualité
Archéologie
Biodiversité
Ouvrages de pierres
Géologie
Publications
Nos coordonnées


CHENAIES

Pelouses sommitales
Zones humides
Friches
Fruticées
Chênaies
Orchidées
Espèces rares
Espèces naturalisées

     
    
    La chênaie se rencontre en différents endroits, la plus ancienne et la plus vaste semble située à la Garlande, mais elle est fréquente sur des surfaces plus limitées sur tous les rebords de coulées volcaniques où la dimension des rochers ainsi que la pente n'ont pas permis la mise en culture.

    Cette chênaie est l'habitat vers lequel s'orienteraient la plupart des milieux s'il n'y avait pas d'intervention humaine. Cela va cependant demander probablement plusieurs dizaines d'années, peut-être un siècle.

    L'espèce principale est accompagnée d'un cortége d'espèces forestières : frêne, merisier, érable plane, alisier blanc, sorbier domestique.
    Quelques espèces peu exigentes en lumière se plaisent à l'ombre de ces arbres, on y trouve en particulier :
 Dompte-venin, Sceau de Salomon, Daphné lauréole, Viorne lantane, Fusain, Tamier, Clématite, Iris fétide